Skip to main content

Bilan chasse bécasse saison 2019/20 en Irlande

Les bécasses

La saison de chasse en Irlande 2019/20 pourra être qualifiée de correcte sur mon territoire en tout cas.

La moyenne est de 14 bécasses levées et considérées différentes par les chasseurs et moi-même par sortie de chasse de 6 h environ.

Cela donne un chiffre légèrement supérieure a 1 oiseau rencontré par demi-heure chassée.

Comme chaque fois, je m’efforce d’être plus plus objectif possible car les Tartarins de Tarascon sont déjà bien assez nombreux !

Le plus faible nombre de levées sur 6 jours de chasse a été de 59 bécasses et le plus haut de 145 bécasses levées toujours sur 6 jours de chasse et uniquement aux chiens d’arrêt.

Il faut remarquer que le groupe qui n’a levé « que » 59 bécasses sur 6 jours a chassé la première journée avec un vent de 80 a 100 km/h et qu’aucun oiseau n’a été vu ce jour la.

Cela a été l’unique sortie a vide des trois dernières saisons !

Cela n’explique pas tout et la migration, les chiens, le territoire et l’age du capitaine font le reste…

Fait marquant de cette saison est la proportion d’oiseaux très fuyards ce qui semble être une tendance observée par beaucoup de bécassiers en France.

Je l’explique de plusieurs façons

Les sapinières se prêtent bien aux oiseaux piéteurs.

Des oiseaux qui ont déjà été chassé.

Mais c’est aussi la preuve d’une évolution du comportement car a travers l’Europe les bécasses qualifiées de  » soupières » sont les plus faciles a prélever c’est indéniable. Donc, selon moi ce type de comportement se transmet de moins en moins parmi les bécasses qui ont passées une saison de chasse et se reproduisent.

Bien sur les oiseaux fatigués a la suite d’un long vol de migration ceux qui choisissent des remises avec peu d’échappatoire a pattes offrent pleins de contre-exemple mais la tendance est bien présente.

Conséquence direct c’est que la chasse de la bécasse devient plus sportive et les amateurs de gros tableaux et de gloriole vont ailleurs mais qui s’en plaindrait ?

La chasse, les chiens 2019/20

 

Pour ceux qui sont venus cette année et qui ont du me supporter, nous avons vécus d’excellents moments avec les chiens notamment. Je ne peux tous les citer mais Lavande (SA) de Gilles qui avec sa sœur nous a montrée ce qu’était une chienne de chasse, passion,endurance, arrêt tout y était !

Gun et Ola, deux SA nous ont offert de beaux points dans des conditions parfois difficiles aussi. Oreo, un jeune pointer a pris ses premiers points également.

Des journées a 25/30 levées, des occasions de doublés, des sprints a travers les sapins pour monter a l’arrêt du chien, tir d’une bécasse baguée et tant d’autres souvenirs qu’il serait trop long a raconter.

Concernant mes chiens, Obi nous a offert une belle saison, un peu prudent mais compensé par une grosse envie et une certaine faculté a trouver les oiseaux. Jaurus égale a lui-même, un gros moteur et une passion sans limite dommage que cette peur de trop remonter l’oiseau l’empêche de devenir un grand chien.

Enfin Cheep qui a eu 10 ans reste un grand dans son domaine et je le ménage beaucoup avec des sorties courtes ou en relais mais quel plaisir a le voir chasser mais pour combien de temps encore ?

 

Les Hommes de chasse

 

Beaucoup de chasseurs ont également appréciés de pouvoir cuisiner le soir entre amis après une douche chaude et un apéritif réconfortant. A ce sujet, je remercie Christophe et Serge pour cet Aligot et ce délicieux carré d’agneau. Le boudin et les fromages de la ferme apportés par le groupe de Thierry n’ont pas eu le temps de visiter le frigo n’ont plus…

Je n’oublie pas les Médocains et les excellentes bouteilles bordelaises ainsi que Mathieu, expert en vins qui nous a permit de déguster 2 flacons d’exception.

Lorsque les diners ont été pris a l’extérieur tout le monde a pu apprécier le choix de 3 restaurants locaux avec des menus a la carte sans aucun supplément ce qui est important.

Du simple fish and chips en passant par le fillet de boeuf ou les coquilles St Jacques, les plats sont variés et bien cuisinés.

Merci a Willy de m’avoir assisté avec quelques groupes, sa passion et sa bonne humeur sont un réel atout.

Cette année 2020 restera marquée par la crise sans précédent du covid 19 et je souhaite que la saison a venir soit au moins égale a celle passée, une fois les difficultés passées l’avenir nous le dira !

Denis

 

 

Commenter